TRAPPED saison 1

Détails sur le produit
TRAPPED saison 1

TRAPPED saison 1
Réalisateur(s) Baltasar Kormákur

Prix: EUR 16,99 Détails

Disponibilité: Habituellement expédié sous 24 h
Expédié et vendu par Amazon.fr

8 Disponible neuf ou d'occasion EUR 16,89

Moyenne des commentaires client:
(19 commentaires clients)

Détails sur le produit

  • Rang parmi les ventes Amazon: #1501 dans DVD
  • Publié le: 2017-08-31
  • Sorti le: 2016-04-06
  • Evaluation: Tous publics
  • Format vidéo: 1.77:1
  • Nombre de disques: 3
  • Format: PAL
  • Langue d'origine: Français
  • Sous-titré en: Français
  • Nombre de disques: 3
  • Durée: 520 minutes

Commentaires clients

Commentaires clients les plus utiles

6 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile.
5C’est le top du top. A regarder absolument. Aucun risque, vous allez a-do-rer !
Par Peter Pazul
Voilà une excellente série venue d’Islande (330.000 habitants). Non contents d’avoir éliminé (ridiculisé même) l’équipe professionnelle de foot anglaise lors du dernier Euro en juillet 2016), les Islandais « nous » offrent une nouvelle surprise de taille. Une série qui n’a rien à envier à aucune autre série quelle qu’elle soit. « Trapped » (bizarre qu’on ait laissé le titre anglais, non ? On aurait pu simplement traduire par « Pris au piège » par exemple, ce qui laissait de nombreuses interprétations toutes justifiées) est un thriller avec tous les ingrédients magnifiquement bien intégrés : évidemment un cadavre ‘pour commencer’, affreusement mutilé, pris par le plus grand des hasards dans les filets d’un pêcheur d’un village du Nord-Est de l’Islande où toute l’histoire va se dérouler; mutilé pour qu’on ne le reconnaisse pas si on devait un jour « trouver des restes » (!) Le cadavre a été découpé à la tronçonneuse, puis jeté en mer où il va se décomposer ; évidemment, cela ne va pas tourner comme le (les ?) meurtrier (s) l’espère(nt). Tous les autres composants d’un thriller de qualité sont présents : l’appât du gain (Les Chinois envisagent de créer un port dans ce village, idéalement situé à mi-route entre la Chine et les Etats-Unis), les tensions « héritées » de la crise financière de 2008 qui a laissé l’Islande en faillite (et les tentations de gagner de l’argent facile, par exemple via la fraude à la prime d’incendie), les ambitions personnelles des responsables locaux (Hrafn, ancien commissaire - il en a laissé des cadavres dans le placard - devenu maire du village ; Leifur, le directeur de la poissonnerie qui a malencontreusement - ? – brûlé il y a 8 ans, même que dans l’incendie la fille aînée de Eirikur a perdu la vie - elle avait un rendez-vous avec son petit ami Hjörtur qui lui va bizarrement échapper à la mort ; Eirikur est l’ex- beau-père d’Andri, chef de la police locale chargé de l’enquête ; celui-ci vit encore chez ses (futurs ex-)beaux-parents en attendant que son nouveau logement ait été restauré. Alors que l’enquête doit seulement commencer, un ferry danois accoste dans le port du village et un aide-cuistot quitte le navire : c’est Hjörtur qui a purgé sa peine et rentre au village où toutes les tensions sont ravivées. L’enquête qui a condamné Hjörtur a clairement été bâclée et il a toujours affirmé son innocence. Une tempête de neige s’abat sur la région et le village est coupé du reste du monde. D’autant que pour éviter une plus grande catastrophe, un villageois a déclenché une avalanche qu’il pensait pour pouvoir contrôler. Les enquêteurs de la capitale (en particulier Trausti, chef de brigade criminelle de Reykjavik et qui partage un passé louche avec Andri) sont bloqués à Reykjavik et l’enquête reste donc dans les mains de la police locale. D’où proviennent des deux jeunes Africaines miraculeusement échappées d’une camionnette qui a forcé les barrages et est sortie du ferry ? D’autant qu’un second meurtre est commis et que la presse s’empare de cette histoire de meurtres : qui veut protéger qui ? Que fait la police ? Les habitants sont-ils menacés par un tueur local ? L’écheveau devient de plus en plus difficile à démêler et pourtant toute l’histoire sera reconstruite, chaque pièce du puzzle va trouver sa place, le spectateur suivra pas à pas et il n’y a pas de « deus ex machina » pour clôturer l’histoire.
Drame profond, parce que in fine « La loi est dure, mais c’est la loi ».
Extraordinaire jeu des acteurs, tous parfaitement crédibles, et une fois n’est pas coutume, un doublage parfait - ! – c’est intelligible d’un point de vue formel, comme d’un point de vue contenu.
Quand je vous disais : le top. Si d’aventure la série n’était pas reconnue officiellement par de nombreux prix, je dirais : « Pas grave, le bouche-à-oreille fera le reste ».

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile.
5Meurtres au pays de la neige et du froid
Par biachette 03
Cette série islandaise est remarquable, avec des acteurs excellents aux noms imprononçables pour nous. Mais leur talent et le charisme de l'acteur principal sont au rendez-vous. C'est l'histoire d'une petite ville tranquille qui va se retrouver au centre d'une série de meurtres et de magouilles de notables et tout ça au milieu des tempêtes de neige à répétitions.

On a parfois l'impression que l'image est en noir et blanc tant la neige recouvre le paysage, la couleur jaune étant réservée aux uniformes des policiers où est inscrit "Lögreglan". Les traques sont impressionnantes, c'est oppressant, frissonnant de suspense et de froid. Les acteurs ressemblent à monsieur et à madame Tout le monde, ce qui fait que nous entrons encore plus dans l'histoire.

En VF ou VOST. La langue islandaise n'est pas du tout désagréable à l'oreille et je suis une adepte de la VO. Pas de bonus dans le DVD.

6 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile.
4Excellentissime!!!!!!
Par Laure
Un polar nordique comme on aime: sensible, intelligent, maîtrisé et pudique.
Une série exceptionnelle maîtrisée et excellente. Que du bonheur

Voir tous les 19 commentaires clients...
Made with Affiliashop.com