Top of the Lake

Détails sur le produit
Top of the Lake

Top of the Lake
Réalisateur(s) Jane Campion, Garth Davis

Prix: EUR 32,90 Détails

Disponibilité: Temporairement en rupture de stock. Commandez maintenant et nous vous livrerons cet article lorsqu'il sera disponible. Nous vous enverrons un e-mail avec une date d'estimation de livraison dès que nous aurons plus d'informations. Cet article ne vous sera facturé qu'au moment de son expédition.
Expédié et vendu par Amazon.fr

11 Disponible neuf ou d'occasion EUR 23,90

Moyenne des commentaires client:
(41 commentaires clients)

Description du produit

Tui, une jeune fille âgée de 12 ans et enceinte de 5 mois, disparaît après avoir été retrouvée dans les eaux gelées d'un lac du coin. Chargée de l'enquête, la détective Robin Griffin se heurte très rapidement à Matt Mitcham, le père de la jeune disparue qui se trouve être aussi un baron de la drogue mais aussi à G.J., une gourou agissant dans un camp pour femmes. Très délicate, l'affaire finit par avoir des incidences personnelles sur Robin Griffin, testant sans cesse ses limites et ses émotions...


Détails sur le produit

  • Rang parmi les ventes Amazon: #15983 dans DVD
  • Marque: ARTE ÉDITIONS
  • Publié le: 2017-08-31
  • Sorti le: 2013-11-20
  • Evaluation: Tous publics
  • Format vidéo: 1.78:1
  • Nombre de disques: 3
  • Formats: Couleur, Plein écran, Cinémascope, PAL
  • Langue d'origine: Français, Anglais
  • Sous-titré en: Français
  • Nombre de disques: 3
  • Durée: 420 minutes

Révisions éditoriales

Amazon.fr

Die 12-jährige Tui Mitcham wird aus den eisigen Fluten eines Bergsees gerettet. Auf der Polizeiwache stellt sich heraus, dass das Mädchen im fünften Monat schwanger ist. Sie ist offenbar vergewaltigt worden, weigert sich aber, den Namen des Täters zu nennen. Als Spezialistin für Kindesmissbrauch wird Detective Robin Griffin, die in der neuseeländischen Kleinstadt Laketop gerade auf Heimaturlaub ist, mit dem Fall beauftragt. Ihr Vorgehen stößt im Ort nicht auf allgemeine Zustimmung, aber Polizeichef Al Parker, der sich zu der jungen Frau hingezogen fühlt, unterstützt sie weitestgehend. Insgeheim pflegt er aber auch enge Kontakte zu Tuis Vater, dem zu Gewaltausbrüchen neigenden Drogenhändler Matt Mitcham, der mit seinen beiden Söhnen im Ort das Sagen hat. Tui wird zunächst nach Hause zurückgebracht, verschwindet aber schon am nächsten Tag spurlos. Robin, die sich persönlich für Tuis Schicksal verantwortlich fühlt, nimmt in Paradise, einem idyllischen Grundstück am Ufer des Sees, ihre Suche auf. Dort hat sich eine Gruppe vom Leben enttäuschter Frauen niedergelassen, die sich um die seltsam entrückte GJ gescharrt haben. GJ verwirrt Robin noch mehr, die ohnehin schon schwer an ihrer eigenen Vergangenheit zu tragen hat – und ihre Gegenwart sieht auch nicht wirklich rosig aus. In Sidney drängt ihr Verlobter auf ihre Rückkehr und ihre krebskranke Mutter ruft Schuldgefühle in ihr hervor. Kann Robin Tui retten – und vor allem auch sich selbst?

Die neuseeländische Oscar-Preisträgerin Jane Campion hat sich – wie viele ihrer Regie-Kollegen – dem Fernsehen zugewandt, das heutzutage fast mehr Möglichkeiten bietet, innovative Stoffe zu erzählen, als das Kino. Mit Top of the Lake ist Campion nicht nur wieder mit ihrer Piano-Hauptdarstellerin Holly Hunter vereint, sondern sie hat auch wieder ganz großes Kino – für den heimischen Bildschirm – geschaffen. Campions Neuseeland hat so gar nichts mit dem idyllischen Bild gemein, dass der Tourismusverband anpreist: In Laketop wird gemordet, vergewaltigt und mit Drogen gehandelt, und auch ansonsten sind die Menschen nicht unbedingt nett zu einander. Vor allem die Frauen sind vielfältigen Formen von Gewalt ausgesetzt.

Auch wenn die Geschichte mit einem Schockmoment beginnt, braucht sie etwas, bis sie in Gang kommt. Dann jedoch lässt sie einen nicht mehr los. Mit brutaler Offenheit hebt Campion den Schleier der Kleinstadtidylle an. Dabei legt sie den Fokus nicht auf komplexe Erzählstränge, sondern vielmehr auf das soziale Gefüge in Laketop mit all seinen düsteren Abgründen und Lebensdramen. Peter Mullan ist als Matt Mitcham eine Wucht – brutal und Furcht einflößend. Holly Hunter als GI ist geheimnisvoll-mysteriös und so gut wie lange nicht mehr. An Elisabeth Moss’ Robin entfaltet sich der grundlegende Konflikt der Serie: Letztlich sind sie alle Verlorene, auf der verzweifelten Suche nach Liebe. Vor allem für weibliche Thriller-Fans – aber nicht nur! – dürfte Top of the Lake eine wahre Offenbarung sein. -- Ellen Große

Description du produit


Intégrale saison 1 (7 épisodes de 52 minutes)

Synopsis
Tui, une jeune fille âgée de 12 ans et enceinte de 5 mois, disparaît après avoir été retrouvée dans les eaux gelées d'un lac du coin. Chargée de l'enquête, la détective Robin Griffin se heurte très rapidement à Matt Mitcham, le père de la jeune disparue qui se trouve être aussi un baron de la drogue mais aussi à G.J., une gourou agissant dans un camp pour femmes. Très délicate, l'affaire finit par avoir des incidences personnelles sur Robin Griffin, testant sans cesse ses limites et ses émotions...


Commentaires clients

Commentaires clients les plus utiles

3 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile.
4Très bonne ambiance
Par valwick
Très bonne série réalisée par Jane Campion ce qui est un gage de qualité . C'est ce que l'on retrouve avec la qualité des images, superbes , et de l'ambiance très réussie et c'est à ce titre que cette série ne doit pas être ratée . Je suis un peu plus critique sur le scénario qui est inégal et certains épisodes sont mieux que d'autres . En particulier le dernier épisode est un peu décevant car c'est le dénouement et il manque de rythme, on reste un peu sur sa faim quant aux explications et certaines questions restent un peu dans l'ombre . Mais il faut se laisser séduire par cette ambiance et des personnages haut en couleur parfaitement servis par des acteurs excellents .

1 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile.
4un peu bizarre
Par tugz
la série est bien, mais il manque quelque chose pour en faire un truc vaiment hors norme, l'idée était bonne, mais ca manque un peu de profondeur et on est pas vraiment surpris. ca reste un bon moment avec un décor grandiose.

2 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile.
4beauté et beaufitude
Par Herry Isabelle
La province on s'y ennuie meme si c'est beau. C'est triste a admettre, on voudrait s'amuser, ou meme trouver ça interessant, inspirant, et arriver a etre satisfait voire meme créatif dans la contemplation des pierres du désert.... Mais la vérité est autre : les hommes boivent, sniffent, braillent, baisent, traffiquent de tout et dealent, puis se fouettent le dos. Les femmes cherchent un gourou bio, sombrent dans les potins pseudo-psychanalitiques et venèrent le souvenir de leur chimpanzé entre une blanquette de quinoa et un moment chronometré avec un gigolo. Les jeunes en restent stupéfaits. N'est pas ermite ou simplement raisonnable qui veut, voila bien le message traité avec humour dans cette série policiere aux ficelles usées. Qui, en compilant "le Silence des Agneaux", "Festen", "Robinson Crusoé", "Mysterious Skin" "Elephant" et "Twin Peaks" nous fait faire des révisions. Rude tache que de rentrer tout ça dans une série en 6 épisodes, mais le résultat est un patchwork assez amusant et pas si féministe que ça. La fliquette , quelle dinde. Je ne l'ai pas aimé plus que les autres, ils sont tous plus ou moins betes dans ce village, et parfois très méchants. La deuxieme saison nous fera peut etre rencontrer le village d'a coté pour un nouveau suspense avec luttes et détestation entre les O'hara et les O' timmins : j'en rigole d'avance.

Voir tous les 41 commentaires clients...
Made with Affiliashop.com